Partage

Publié le par Pere peinard

                    Le capital n'est pas partageux, on s'en doutait, il a tendance à s'accumuler  toujours dans les même poches. Mais quand il se mèle d'interdire aux Geeks de mettre en commun leurs mp3 et leurs expérience, nom d'un pétard, voila que le père peinard est tout hérissé comme un chat sauvage et que sa plume avance toute seule.
                          Le partage est le ciment de la vie en commun et du progrés. Si nous sommes parvenus à ce degré de connaissance, c'est parce que le partage a prévalu jusqu'à présent. Les systèmes d'appropriation mis en place par des égos hypertrophiés, persuadés d'être le centre de l'univers, se sont effondrés inexorablement, alors que les systèmes fraternels de partage poursuivent leur bonhomme de chemin et nous permettent d'imaginer et de créer.
                           Nous passons tous par des pèriodes ou le partage est vital pour nous : naissance, enfance, éducation, maladie, vieillesse, agonie. Pourquoi y aurait il entre deux des pèriodes d'accumulation, de confiscation, de gavage  pour les uns, de survie, d'esclavage, de salariat pour les autre ?
                          Les chameaucrates qui veulent nous domestiquer n'ont qu'un plan : organiser le partage à leur profit et nous faire taire. Il est temps de s'en débarasser.
Pere peinard.

Publié dans Articles

Commenter cet article

benpeppers 08/02/2010 15:06


Je suis d'accord sur le fond mais la domination est inhérente à l'homme, comme l'Histoire nous le prouve. Je suis également utopiste dans le sens où je rêverai que nous vivions dans le sens unique
du partage, mais face à la nature humaine, je dois me résoudre à penser que l'homme a été condamné dès sa naissance.


Pere peinard 26/02/2010 23:01


Condamné par qui ? quelle histoire ? Au contraire les exemples ne manquent pas de communautés ou de peuples qui ont vécus, qui vivent d'une autre manière. En vrac, me viennent à l'esprit : les
Jains, certaines tribus d'Amérique, les premiers chrétiens, les communards, la république Grecque....
Nous, nous avons pris une mauvaise voie avec la croyance en une existence séparée entrainant des égos hypertrophiés qui prétendent à la domination absolue sur le monde. Mais leur chateau de carte
est en bonne voie de s'écrouler, et il est temps d'imaginer autre chose.