Nouzon : le commissaire fait choux blanc !

Publié le par Pere peinard

Nouzon : le commissaire fait choux blanc !

Père Peinard 10 octobre 1897 : A Nouzon dans les Ardennes, les représentants de cette garce d'autorité ont aussi fait des leurs.
Dimanche, dans l'après-midi, le quart-d'oeil, accompagné de trois pandores, s'est rué chez le copain Roger et, sans crier gare a barbotté tout ce qui lui est tombé sous les pattes, en fait de brochures et de journaux.
Ap^rès quoi, fouinant de la cave au grenier, inspectant jusque dans le goguenot du bon bougre, les quatre merles se sont retirés, fiers comme des rois, emportant le produit de leurs rapines.
Ce cambriolage avait pour motif de rechercher des affiches anti-cléricales - faut pas offenser ce sacré nom de dieu de bon dieu ! - et aussi de dégotter quel était le bon bougre qui les avait apposées sur les murs.
Pour faciliter son enquête, la quart-d'oeil a passé toute une après-midi à relever le texte des affiches "Contre le cléricalisme" et "Germinal".
De ce côté, mossieu le commissaire peut encore cambrioler chez les bons bougres, copier et recopier le texte des affiches : pour dégotter l'afficheur, il peut y mettre une gamelle : c'est comme des dattes !

Publié dans Articles

Commenter cet article